L'équipe du PNF

29/07/2021 - mise à jour : 29/07/2021

La création d’un procureur de la République financier s’inscrit dans une réforme structurelle dont l’ambition est d’accroître l’efficacité de l’action judiciaire en matière de lutte contre les fraudes les plus complexes et les plus difficiles à détecter.

A cette fin, le parquet national financier (PNF) est composé de 18 magistrats.

Ces derniers travaillent systématiquement en binôme sur les dossiers dont ils ont la charge.

Ce mode d’organisation permet de répondre à l’impératif d’une analyse collégiale des dossiers. Les procédures traitées par le PNF se caractérisent en effet par leur complexité, justifiant une analyse, par regards croisés, de plusieurs magistrats : montages financiers d’envergure, masses de données à analyser, personnalité des mis en cause, nécessité de réaliser des actes d’enquête à l’étranger.

Le travail d’échange et de réflexion mené au sein du PNF est renforcé par l’existence de groupes thématiques internes, dédiés par exemple, à la coopération internationale, à la probité, à la matière boursière ou fiscale… Ils constituent des enceintes de réflexion propices à la recherche de solutions à des difficultés juridiques ou pratiques rencontrées de manière récurrente dans les dossiers et favorisent les échanges avec les partenaires institutionnels du PNF.

Afin de conduire leurs enquêtes, les magistrats du PNF travaillent quotidiennement en liaison avec 7 assistants spécialisés recrutés pour leur expertise en matière de fiscalité, de droit boursier, de comptabilité, de marchés publics, d’analyse financière ou encore en informatique.

Ceux-ci ont pour mission d’assister les magistrats du PNF, tout au long de l’enquête et lors de l’audience, dans les dossiers les plus complexes, en apportant un regard complémentaire à la fois technique et stratégique sur les dossiers.

Ils peuvent ainsi rédiger des notes d’analyse, apporter leur soutien à la préparation d’auditions, assister aux perquisitions, participer aux auditions…

Outre les assistants spécialisés, le PNF a recruté un juriste assistant spécialisé en matière de saisie des avoirs criminels et de confiscation. Son rôle est d’aider les magistrats dans la rédaction, parfois très technique, des actes de saisie.

Le PNF comprend également un service de greffe composé de 13 fonctionnaires et supervisé par une directrice des services de greffe judiciaires. Partenaires essentiels du magistrat, les greffiers interviennent à toutes les étapes de la vie d’un dossier, de son enregistrement à sa clôture. Ils sont les garants du respect et de l’authenticité de la procédure. Chaque greffier se voit ainsi confier le suivi des procédures de deux ou trois magistrats du PNF.

Les missions des greffiers du PNF se rapprochent de celles des greffiers des juges d’instruction. Ils peuvent, notamment, assister les magistrats lors des perquisitions et effectuer la retranscription des auditions lorsqu’elles sont réalisées par les magistrats eux-mêmes.